Débuter au tricot

Apprendre le tricot alors qu’on n’a jamais pris d’aiguilles dans les mains n’est pas toujours une chose facile.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’apprendre à tricoter quand j’étais petite. Je devais avoir tout juste 5 ans et je voyais ma mère tricoter. Curieuse, je lui ai demandé de m’apprendre. Les débuts n’ont pas été faciles mais j’étais très motivée alors j’ai persévérer et quand je devais avoir 8 ou 9 ans, j’ai fini mon premier vrai projet : un gilet pour ma poupée. Même si j’avais beaucoup été encadrée par ma mère, j’étais toute fière de moi.

tricoter un châles

Mais tout le monde n’a pas la chance d’avoir quelqu’un qui peut lui apprendre le tricot dans son entourage. Comment faire dans ce cas-là ?

Aujourd’hui, avec internet on ne manque pas de conseils et tutoriels. Vous pouvez aussi participer à des tricothés et échanger avec des passionnés. Il y a des milliers de tutoriels photos ou vidéos qui peuvent nous apprendre à monter les mailles, les rabattre, tricoter la maille endroit et la maille envers. Et déjà, rien qu’avec ces bases-là, on peut commencer à réaliser ses premiers projets. Je vous conseille absolument d’éviter l’écharpe basique : c’est-à-dire monter quelques mailles et continuer tout droit en point mousse pour faire une écharpe. Le risque est que vous découragiez. En effet, faire des rangs et des rangs de point mousse sans objectif précis risque de vous ennuyer et vous n’aurez qu’une envie : abandonner votre projet et pire encore, abandonner le tricot.

Pour se lancer dans vos premiers projets, il est important que vous réalisiez quelque chose qui vous fait réellement envie. Pour cela il existe plein de kits tricots contenant tout ce qu’il faut pour réaliser votre projet de A à Z. Cela peut être une très bonne option pour ceux qui ont envie de découvrir le tricot sans acheter toutes les tailles d’aiguilles et le nécessaire qu’a une tricoteuse dans sa trousse.

Une fois votre premier projet terminé, vous ressentirez à quel point c’est gratifiant de regarder son tricot et de se dire « c’est moi qui l’ai fait ! » Et là, vous réfléchirez à votre prochain projet pour peu à peu voir votre liste d’envies s’agrandir encore et encore.

Tricoter apporte beaucoup de chose. Cela permet de déstresser après une journée compliquée. Ca occupe les mains devant la télé (évitant les grignotages pas très recommandés ^^). Et en plus, à la fin on a un très beau projet pour nous ou pour offrir.

Alors si vous craignez de ne pas y arriver, n’hésitez plus car vous ne serez pas seuls dans votre apprentissage du tricot. Et si vous avez besoin de conseils ou d’aide, venez poser vos questions sur le forum 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *